Et l’Homme créa Dieu à Bordeaux

Comme à chaque fois que je vais au théâtre, je me pose trois questions. Combien de temps ça dure ? Est-ce que je vais piquer du nez ? Est-ce que je vais avoir honte pour les comédiens ?

“Et l’Homme créa Dieu”, préhisto-comédie métaphysique en peaux de bêtes.
Avec une description pareille, c’est l’un ou l’autre. Soit on a droit à des hommes des cavernes férus d‘humour et de subtilité, soit des illuminés qui se cherchent des poux sur scène en poussant des cris.

Une pièce écrite par Jean-Pierre Gauffre.
Ça c’est bon signe. Il suffit d’écouter ses humeurs sur France Bleu Gironde ou de lire ses petits dictionnaires absurdes et impertinents.

Durée 1h20.
Parfait. Au-delà, toute pièce et moi-même avons de sérieux moments de flottement…

Première fois de ma vie que je mets les pieds au Petit Théâtre, dont je salue l’honnêteté du nom: 5 mètres carrés de scène et 40 fauteuils qui donnent directement sur le hall d’entrée. Impossible de sortir discrètement si les choses tournent mal. Pire encore, impossible pour les comédiens de se cacher derrière des décors ou même des accessoires…

Noir.

Kevin-Kamok  (Jean-Pierre Gauffre): 
J’irai pas à la chasse aujourd’hui…

Marcel-Kronk (Eric Sanson) : 
C’est un acte de rébellion ? C’est grave, tu sais, l’esprit de l’ours ne va pas être content. Et je n’aimerais pas être à ta place la prochaine fois que tu le rencontreras dans la forêt.

Le fossé des générations. Pour Marcel-Kronk, grand chef préhistorique, c’est chasse, pêche et tradition. On invoque les esprits pendant une heure puis on va chercher du gibier. Sauf que Kevin-Kamok est en pleine crise d’ado : les coutumes, c’est relou. Il faudrait peut-être appeler Pascal le Grand Frère… A moins que les deux ne trouvent un terrain d’entente ?

Et me voilà entraînée dans un débat drôle et intelligent sur les incantations. Pour qui, pourquoi ? Et si on inventait une entité  unique pour aller plus vite ? Et si on l’imposait à tout le monde ? L’idée de la pièce a germé au printemps dernier, après les attentats de Charlie. Elle résonne encore davantage aujourd’hui, sans jamais rentrer dans le cliché ni le pathos, portée par deux comédiens plus qu’inspirés.

Et les autres spectateurs, ils en ont pensé quoi ?

Cliquer sur la flèche ci-dessous:

« Et l’Homme créa Dieu » les jeudis, vendredis et samedis à 20h30.
Tarif 15 euros. Réservations au 05 56 51 04 73
Le Petit Théâtre, 10 rue du Faubourg des Arts, Bordeaux. 

http://fblhumeurdejeanpierregauffre.radio.fr/

Publicités

2 réflexions sur “Et l’Homme créa Dieu à Bordeaux

  1. Rarement vu une pièce aussi plate : texte lourd et décalé par rapport à l’époque, acteurs peu inspirés. Un ennui terrible. A fuir au plus vite. Et pourtant je suis généralement bon public.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s